Rechercher

Home run de l'immunothérapie dans le cancer du colon

Retour sur le congrès de la société européenne d'oncologie (ESMO) qui a eu lieu il y a quelques semaines à Paris. Bien que de multiples nouveautés ont été présentées, il est rare de voir une étude avec des résultats aussi spectaculaires. L'audience de cette présentation plénière a d'ailleurs rapidement réagit avec plusieurs salves d'applaudissement à la présentation de cette diapositive.

Cette étude proposant une courte immunothérapie à des patients diagnostiqué d'un cancers du colon avec une caractéristique moléculaire spécifique, une instabilité des microsatellites (MSI), avant une intervention chirurgicale, a démontré la disparition de la tumeur chez 2/3 des patients et une nette diminution de la tumeur chez la quasi totalité des patients.


Cette étude confirme donc l'efficacité majeure de l'immunothérapie chez les patients avec un cancer du colon MSI qui sont candidats à une chirurgie en première intention. L'immunothérapie devra donc être sérieusement envisagée lors nos réunions multi-disciplinaires puisqu'elle devrait permettre d'éviter des chimiothérapies post-opératoires qui sont d'ailleurs peu efficaces en cas de tumeur présentant une MSI.


Il est probable qu'une bonne sélection des patients après l'immunothérapie (imagerie et endoscopie) pourra également éviter une chirurgie en cas d'une réponse complète de la tumeur avec toutefois la nécessité d'une surveillance rapproché pour un éventuel traitement de sauvetage. Cette étude ne permet pas encore de renoncer à une chirurgie mais ouvre des portes dans certaines situations où une intervention chirurgicale n'est pas souhaitable (p.ex. des patients très âgés ou avec des problèmes médicaux majeurs).


Le corollaire de cette étude est donc que la concertation multi-disciplinaire confirme son intérêt, aussi dans les cancers du colon précoces avant une intervention chirurgicale.


39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout